Archives de catégorie Nos actions

ParFranceInsoumise94000

26 mai : Marée populaire : Nous y étions…

Ne lâchons rien !

Le 26 mai 2018, partis politiques, associations et syndicats appelaient à une grande marée populaire contre « Emmanuel Macron, son gouvernement et le Medef » et « pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité ». La France Insoumise en était.

Pour les Cristolien.ne.s, le rendez-vous pour un départ collectif était à 14 heures au métro Juilliottes. Nous partons à une quinzaine. Arrivé.e.s au point de ralliement de la France Insoumise, nous retrouvons et nous sommes rejoint.e.s par d’autres insoumis.e.s des groupes d’action de Créteil.

Nous restons ensemble à discuter, à reprendre les slogans et à chanter autour du camion de la France Insoumise mais lorsque le cortège se met en marche, la foule est si dense qu’il nous est difficile de continuer en groupe. Au hasard des mouvements, nous nous croisons, nous rencontrons des militant.e.s des autres villes du 94 et nous échangeons avec des insoumis.e.s venu.e.s de l’Île-de-France et d’ailleurs parfois.

Celles et ceux qui sont près du camion chantent et peuvent entendre les interventions de nos député.e.s au fil du trajet.

C’est plus de trois heures après avoir commencé à marcher que nous arrivons à Bastille, fatigué.e.s mais d’humeur joyeuse. Certain.e.s attendu.e.s par des obligations familiales regagnent Créteil ; d’autres échangent sur cette grande et belle marée et évoquent les projets à venir autour d’un verre avant de faire de même.

Occurrence, dont le président, Assaël Adary, est un des premiers supporters de Macron (bien sûr relayé par tous les médias aux mains de la finance) dit que nous étions un peu plus de 30.000 à Paris. Il paraît plus probable que nous étions 80.000 à Paris et plus de 280.000 dans toute la France. Plus ils minimisent les chiffres de participation, plus ils montrent qu’ils ont peur de la convergence des luttes et des organisations. Ne lâchons rien !

ParFranceInsoumise94000

A Créteil, des crèches au bord de l’asphyxie

Des parents de la crèche Aimé Césaire à Créteil ont écrit il y a quelques semaines une lettre pour interpeller le maire. En effet, depuis des mois les remplaçants se succèdent dans la section des
grands. Une maman témoigne :

« Cela ne peut plus durer ! Nos enfants ont besoin de stabilité, ils ont tous entre deux et trois ans. La mairie n’affecte pas de personnel supplémentaire sur le long terme alors que les arrêts maladie s’enchainent. On voit bien que ça les perturbe : il y a plus de griffure, de morsures depuis quelques semaines. Nous avons tous signé une lettre pour interpeller le maire. Je suis aussi inquiète parce qu’il est arrivé que l’auxiliaire soit seule avec une dizaine d’enfants quand je suis venue chercher ma fille. Ils ne respectent pas les taux d’encadrement, ce n’est pas légal et surtout ça met en danger nos enfants ».

La section a même été fermée un jour, faute de personnel.

Le service public de la petite enfance ne peut faire l’objet d’une politique d’austérité. Nous défendons, comme les parents de la crèche Aimé Césaire, un accueil de qualité pour les plus petits et
nous suivrons de près la réponse de la mairie.

ParAbi Shimura

Pour leur devenir, les lycéen-nes de Créteil s’interrogent sur la « SÉLECTION » de l’accès à l’université

Ces derniers temps la France Insoumise s’affiche aux alentours des lycées de Créteil afin d’informer la population des enjeux de la la « Loi Vidal » et de Parcoursup avec lesquels le gouvernement Macron décide coûte que coûte de fragiliser l’accès à l’université.

En effet, dorénavant ce seront bien les universités qui vont sélectionner les bacheliers en fonction de leurs notes, de leur conseil de classe, de leur lycée d’origine (carte des universités en prime), … Seuls les meilleurs dossiers (sur Parcoursup), tout en tenant compte de la réputation de leur lycée, seront autorisés à aller à l’université, mais pas à toutes ! Un étudiant d’un lycée de Créteil ne pourra donc prétendre de rentrer à la prestigieuse université « Paris Descartes » par exemple.
On appelle cela de la « méritocratie ». Le BAC seul ne sera donc plus la seule donnée permettant d’accéder à son choix d’étude ou d’université. Une vidéo de la France Insoumise a été mis en ligne pour plus de détails.

Le 3 mai, un départ groupé était organisé partant du métro « Créteil – Pointe du lac » (ligne 8) en direction de la manifestation « grève dans l’éducation » à Montparnasse, pour rejoindre le cortège des cheminots à l’École militaire (place Joffre).
Ce dernier a été un succès : participation importante des lycéen-nes, des étudiant-es et des enseignant-es d’Ile-de-France qui n’ont pas hésité à agir en bloquant ou en occupant leurs établissements afin d’exiger le retrait pur et simple des lois « Vidal » (lois pour la sélection).

Les lycéen-nes de Créteil restent encore « attentistes ». Ils temporisent et veulent savoir s’ils vont pouvoir accéder ou non à leur choix d’université donc de leur choix d’avenir.
La France Insoumise de Créteil alerte sur les méfaits de ces lois « Parcoursup, ORE, etc » qui engendreront d’avantage d’inégalités. Elle continuera donc à agir pour que les lycéen-nes prennent conscience de ce qui va arriver, à savoir « la sélection ».

La France Insoumise réclame que la construction d’universités et de lycées soit engagée en urgence, et que tous les lycéen-nes ayant obtenu leur BAC puissent accéder à l’université de leur choix sans sélection. Le BAC seul doit rester la porte d’accès à l’université.

Nous sentons que les lycées de Créteil commencent à entrer en ébullition. Reste à savoir s’ils vont se mobiliser avant d’essuyer un échec en recevant une réponse négative à leurs souhaits dans Parcoursup. Combien de temps encore avant qu’ils/elles passent à l’action ?

ParKarma-φ

Caisse de solidarité avec les cheminots

Ce matin on était présent sur le marché de Créteil.

Caisse de solidarité avec les cheminots

ParKarma-φ

Une députée insoumise à la nuit des écoles de Créteil

Sabine Rubin, députée France insoumise, est venue soutenir les parents d’élèves et les enseignants mobilisés lors de la nuit des écoles du Val-de-Marne. La soirée de Créteil s’est déroulée à l’école Felix Eboué : une soixantaine de parents et enseignants se sont réunis autour d’un repas pour débattre des conséquences du dédoublement des CP en éducation prioritaire.

Ce sont 10 classes qui fermeront à la rentrée à Créteil, mais aussi les décharges des directeurs qui seront réduites à peau de chagrin car le nombre de postes attribué au département n’est pas suffisant pour couvrir toutes les ouvertures de classes nécessaires en CP. « Ce sont des années de travail entre enseignants et parents d’élèves qui sont mises en jeu » témoigne une enseignante. Un parent d’élève évoque une génération d’enfants sacrifiée. Le projet pédagogique de l’école est en effet particulièrement innovant pour lutter contre l’échec scolaire et il est mis en danger par le coup de rabot annoncé par l’Inspection Académique.

Une enseignante en éducation prioritaire dont l’école bénéficiera des CP dédoublés témoigne :

« Cette année, nous ne sommes pas concernés par les fermetures de classes, au contraire des CP ouvrent dans mon école. Cependant, ça ne peut pas être au détriment des autres écoles de la ville ! »

Les enseignants et les parents d’élèves de Créteil appellent à un rassemblement devant l’Inspection Académique (68 avenue du Général de Gaulle) le vendredi 18 mai à 17h30. La FI de Créteil sera présente à leurs côtés et invitent tous les cristoliens à se joindre à eux pour défendre l’école.

Vous pouvez toujours signer la pétition contre les fermetures de classe à Créteil 

ParThomas

Mathilde Panot, députée FI du Val-de-Marne au côté des salariéEs de Carrefour Créteil Soleil !

Dans l’assemblée nationale et au côté du mouvement social, nous pensons que ces combats sont complémentaires. Notre députée Mathilde Panot et les militants de la France Insoumise de Créteil étaient au côté des salariéEs de Carrefour de Créteil Soleil en lutte le 31 mars. Le 3 avril, Mathilde Panot adressait depuis les bancs de l’assemblée nationale un salut fraternel aux salariéEs en lutte pour leur pouvoir d’achat et leurs emplois. Elle interpellait le gouvernement sur les aides publiques versées à Carrefour qui vont directement dans les poches des actionnaires tandis qu’un plan massif de suppression d’emplois est mis en œuvre ! Solidarité et résistance !

ParFranceInsoumise94000

Lutte victorieuse pour le chauffage dans le quartier du Port

Hélas, il faut se battre pour avoir le droit à un logement chauffé décemment à Créteil ! En effet, nous avons été contactés par les habitants du quartier du Port dès décembre qui se plaignaient d’avoir froid chez eux et de tomber malade. Afin de les aider, nous sommes venus faire du porte à porte durant plusieurs semaines dans le but de  récolter la signature des résidents pour constituer une pétition.

Lire la suite

ParKarma-φ

Jean-Luc Mélenchon à Créteil

« Ayez la fierté d’être du peuple !

Ne baissez jamais les yeux devant les puissants ! »

Venu soutenir notre candidat aux législatives François Cocq, Jean-Luc Mélenchon à conquis la foule venu l’écouter.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/creteili/public_html/wp-includes/functions.php on line 5107