Partagez

DÉCLARATION

Honte et colère… Dans le bloc-notes du maire de Créteil s’exprimant sur la situation en Israël/Palestine publié dans le Vivre Ensemble de novembre 2023, journal municipal de Créteil, pas un mot sur les milliers de morts palestiniens en seulement quelques semaines. Bien que nous partagions la condamnation des massacres de civils le 7 octobre (attaque ayant conduit à 1200 morts dont 40 ressortissants français) et souhaitons exprimer notre effroi face aux méthodes terroristes utilisées par le Hamas notamment contre les femmes et enfants, les bombardements criminels de l’armée d’Israël sont qualifiés par le maire de Créteil de simple « riposte en cours » qu’il faudrait avoir la patience de supporter pour reprendre le processus de paix.

C’est non seulement irresponsable mais aussi immoral. Quel serait le prix à payer pour les civils palestiniens qui ne sont pas responsables des massacres terroristes du Hamas ? Comment envisager l’ouverture de négociations si Israël se rend coupable de crimes de guerre, de crime contre l’humanité, d’un nettoyage ethnique de la bande de Gaza et alors que plusieurs voix à l’ONU s’alarment du risque génocidaire visant à éliminer les palestiniens par tous les moyens de la Palestine, y compris en Cisjordanie. Plus de 11 000 personnes sont déjà mortes dont près de la moitié sont des enfants.

Ainsi, le rappel abstrait par le maire de la solution à deux états, que la France Insoumise défend par ailleurs, est totalement hypocrite lorsqu’on accepte que le massacre se déroule sous nos yeux sans même appeler au cessez-le-feu.

De notre côté, nous manifestons avec le Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens qui pose pour principe qu’une paix juste et durable ne sera possible que dans le cadre de la reconnaissance des droits du peuple palestinien, de l’arrêt de la colonisation et de la fin de l’occupation israélienne, dans le respect de l’ensemble des résolutions de l’ONU. Dans ce cadre, des dizaines d’associations, syndicats et partis politiques portent des revendications communes :

  • Halte aux massacres et cessez-le-feu immédiat,
  • Arrêt des bombardements et des déplacements forcés de la population,
  • Levée immédiate du blocus,
  • Protection du peuple palestinien à Gaza et en Cisjordanie,
  • Libération de tous les otages.

C’est d’ailleurs sur cette base que le parti socialiste dont semble encore faire partie le maire de Créteil a appelé à la manifestation parisienne du 4 novembre. Encore une fois, le maire de Créteil se distingue et se rend complice par ses déclarations de la politique d’extrême droite de Netanyahu qui ne veut pas d’un état palestinien et pousse depuis des dizaines d’années pour l’annexion pur et simple de Gaza et de la Cisjordanie. Pour son projet, Netanyahu n’a d’ailleurs pas hésité à faire alliance par le passé avec des antisémites notoires de Orban en Hongrie aux extrémistes religieux aux USA.

Pour notre part, c’est clair, la lutte contre l’antisémitisme doit se faire sans l’extrême droite et le RN, digne héritier du fascisme et de la collaboration qui a conduit des millions de juifs à la mort. C’est pourquoi nous avons manifesté devant le Gymnase Japy le 9 novembre et au square des martyrs du Vélodrome d’Hiver le 12 novembre pour exprimer notre détermination à lutter contre tous les racismes, l’antisémitisme et l’extrême droite. Nous n’accepterons jamais que cette lutte historique de la gauche soit détournée notamment pour nourrir l’islamophobie en France. Qu’on se le dise, ni les juifs, ni les musulmans en France ne sont responsables des politiques meurtrières menées par le Hamas ou le gouvernement israélien.

Nous sommes au côté de tous les cristolien.ne.s qui doivent pouvoir vivre sans la menace de racistes et d’antisémites et nous exprimons notre solidarité pleine et entière à toutes celles et ceux qui ont subi des actes antisémites qui se sont multipliés depuis ces dernières semaines dans tout le pays. Nous rendons tout particulièrement hommage à la jeune femme originaire de Créteil, Naomie Bikhar, assassinée lors du festival Tribe of Nova alors qu’elle allait se marier très prochainement en Israël. Nous adressons toutes nos condoléances à sa famille et l’ assurons de notre soutien sans faille face à la terreur qui a emporté une vie innocente dans sa pleine jeunesse.

Les insoumis.e.s de Créteil sont disponibles pour prendre sur la base des principes rappelés dans cette déclaration toutes les initiatives unitaires pour défendre une paix juste et durable entre palestiniens et israéliens, sans alimenter aucune haine dans notre pays.

Créteil, le 14 novembre 2023

Retrouvez le bloc-notes du maire dans le Vivre ensemble n° 483.