Partagez

CRÉTEIL POUR LA RETRAITE A 60 ANS À TAUX PLEIN !

RETRAIT DU PROJET INUTILE ET INJUSTE BORNE-MACRON !


MARDI 31 JANVIER 2023 – RDV 14 h Place d’Italie :


Toutes et tous en grève et manifestation !
Après le raz-de-marée populaire du 19 janvier
avec plus de 2 millions de manifestants à travers toute la France,
à Créteil, mobilisons nous contre la contre-réforme des retraites !


Faisons encore mieux !

La contre-réforme des retraites du gouvernement de Macron est une immense régression qui s’inscrit dans un programme de guerre sociale contre les intérêts du plus grand nombre : gel des salaires et du SMIC face à l’inflation, attaque contre les droits des chômeurs, loi KASBARIAN-BERGE contre les locataires, loi DUSSOPT-DARMANIN de stigmatisation des étrangers, répression et précarité renforcée pour la jeunesse, austérité pour les services publics (santé, éducation …) alors que le budget militaire explose avec 100 milliards d’euros supplémentaires sur la période 2024-2030… Si nous faisons reculer Macron sur les retraites, c’est l’ensemble de son projet autoritaire et brutal qui sera remis en cause.

Face à Macron, nous pouvons défendre toutes et tous ensemble un autre projet afin de défendre une retraite pour les vivantEs ! Pour nous, la bataille des retraites, c’est :

Un combat social pour partager les richesses : selon le dernier rapport d’OXFAM, il suffirait de taxer à 2 % l’ensemble de la richesse des milliardaires français pour résorber le soi-disant déficit. Si le déficit des retraites est estimé à 12 milliards d’euros par an sur 350 milliards de budget (soit 3,4 %, bien moins que le déficit de l’État) à partir de 2027 par le COR, il correspond à un déficit des ressources et non à un excès des dépenses. On n’en parlerait plus si les millions d’emplois nécessaires étaient créés, les licenciements boursiers interdits, les salaires augmentés et les écarts entre ceux des hommes et des femmes résorbés.

Un combat féministe pour l’égalité : les femmes perçoivent 22 % de salaires en moins au cours de leur carrière mais c’est plus de 40 % de moins pour les pensions du fait des temps partiels imposés et des carrières coupées. La réforme rend encore plus difficile la possibilité de constituer des carrières complètes.

Un combat pour unir tous les salariéEs : la précarité et la pénibilité du travail touchent tout particulièrement les travailleuses et travailleurs raciséEs. Ils sont les premières victimes de cette réforme ! L’inégalité de l’espérance de vie de 7 ans entre un ouvrier et un cadre met en lumière la cruauté de cette nouvelle réforme.

Un combat écologiste pour une autre vision du travail : pour profiter de la vie, partager le travail et préserver notre planète, nous défendons la baisse du temps de travail générale avec la mise en place des 32 h, la 6ème semaines de congés payés et la retraite à 60 ans !

Un combat démocratique contre le passage en force de Macron : une course de vitesse est engagée car le gouvernement veut utiliser l’article 47-1 qui permet de réduire le temps de débat au parlement à 50 jours à partir du 6 février et d’imposer finalement son projet de loi par ordonnance. C’est pourquoi, nous demandons un référendum pour donner la parole au peuple sur ce choix crucial pour notre avenir.

Nos propositions pour financer notre système de retraite par répartition et rétablir l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans à taux plein après 37,5 annuités de cotisation :

– supprimer les exonérations sociales et cadeaux fiscaux aux entreprises qui coûte plus de 150 milliards d’euros chaque année,

– faire cotiser les revenus financiers des entreprises,

– imposer l’égalité salariale entre hommes et femmes et augmenter les salaires plutôt que de verser des primes,

– augmenter les cotisations patronales et sanctionner les entreprises qui abusent des contrats précaires et discriminent les seniors.

64 ans, 2 ans de plus, 43 annuités, c’est non !

Construisons la mobilisation à Créteil, soutenons les piquets de grève,

organisons la solidarité, participons aux manifestations toutes et tous ensemble !