Archive mensuelle 31 décembre 2021

ParFranceInsoumise94000

Victoire du peuple chilien ! El pueblo unido, jamas sera vencido ! : discours de Thomas Dessalles

Victoire du peuple chilien ! El pueblo unido, jamas sera vencido !

DISCOURS DE THOMAS DESSALLES – 21 décembre 2021

Nous sommes ici réunis pour célébrer la victoire du peuple chilien contre l’extrême droite ! contre le néolibéralisme ! contre le retour de la dictature ! contre le racisme et l’homophobie !

Merci au candidat de la gauche, Gabriel Boric qui nous ouvre la voie. Quelle joie !

Cette victoire vient de loin, elle s’appuie sur la mobilisation sociale fin 2019 qui a mise en cause le président Sebastian Pinera et sa politique néolibérale de casse des services publics et de privatisation. Gabriel Boric est d’ailleurs lui-même un ancien leader étudiant engagé dans la lutte sociale.

Face à la mobilisation populaire, Pinera a été contraint d’organiser des élections pour mettre en place une assemblée constituante. La constitution portait toujours les stigmates de l’ère Pinochet, liberticides et néolibérales. La constituante est présidée aujourd’hui par une femme Mapuche, Elisa Loncon. 40 % des élus de cette Constituante ne sont pas issus des partis traditionnels !

Aussi, quelle joie de nous réunir aujourd’hui pour célébrer cette victoire devant cette fresque en l’honneur des luttes chiliennes contre le dictateur Pinochet et ses sbires que vous voyez à gauche !

C’est Carlos SOLANA en 1974 qui encadre une « brigada muralistas » du MIR (Movimiento de Izquierda Revolucionaria) qui est à l’origine de cette peinture murale (Restauration en 1994 par Franz Spath.) Les brigades muralistes rattachés à des partis politiques ont été déterminantes dans la campagne présidentielle de 1970 à Santiago, lorsque que Allende a été élu. Elles couvraient la ville de message politique. Il fallait aller très vite pour déjouer la surveillance de la police. A Créteil, on a quelques descendants de cette tradition ! Lorsque Allende a été élu, cela a changé de dimension avec de grandes fresques notamment pour raconter l’histoire du peuple chilien et du mouvement ouvrier.

1974, c’est un an après le putsch sanglant de Pinochet qui dirigera le pays jusqu’en 1989. De nombreux militants furent assassinés par la dictature et en premier lieu le Président Allende dans les bombardements du Palais de la Moneda et le principal dirigeant du MIR, Miguel Enriquez. La dictature s’employa à effacer alors méthodiquement toutes les fresques.

Aussi, quel symbole, cette femme allégorie de la liberté qui laisse échapper une colombe au-dessus des hommes enfermés et révoltés ! Dans la victoire chilienne, c’est aussi la mobilisation des femmes qui a été fondamentale. Il faut se le rappeler comme dans beaucoup de nos révolutions. Le mouvement féministe s’est très fortement mobilisé contre le candidat de l’extrême droite.

A la France Insoumise, nous suivons avec attention le processus constituant en cours car nous proposons aussi la mise en place d’une constituante pour passer enfin à la 6ème République ! L’Assemblée Constituante que nous proposons sera en charge de proposer un projet de Constitution dans un délai de deux ans, soumis au référendum. Aucun parlementaire des anciennes assemblées ne pourra siéger dans cette Assemblée Constituante. Ses délégués ne pourront être candidats aux élections suivant l’entrée en vigueur de la Constitution de notre 6ème République.

D’ores et déjà nous savons les principes et droits que nous souhaitons inscrire dans la future constitution et que nous défendrons : le droit à l’IVG, le droit de mourir dans la dignité, la règle verte pour mener la bifurcation écologique, inscrire l’eau comme bien commun, le référendum d’initiative citoyenne.

C’est bien notre stratégie d’Union Populaire qui permettra de mette en œuvre cette politique de rupture avec Jean-Luc Mélenchon.

Alors, encore une fois, le Chili nous ouvre la voie : El pueblo unido, jamas sera vencido !

PS : Menacé par le projet ANRU, une pétition de plus de 1000 personnes a été adressé en 2019 au Maire de Créteil pour sauvegarder la MJC du Mont-Mesly et son cinéma La Lucarne, lieu culturel emblématique de Créteil. C’est aussi l’avenir de cette fresque en hommage à la résistance du peuple chilien qui est en jeu ! Retrouvez notre article sur le sujet : https://www.creteil-insoumise.fr/2020/01/21/avec-les-citoyennes-et-les-citoyens-nous-defendrons-la-mjc-du-mont-mesly/

ParFranceInsoumise94000

Non aux fermetures de lits en psychiatrie à Créteil !

NON AUX FERMETURES DE LITS EN PSYCHIATRIE A CRÉTEIL !

POUR UN GRAND PLAN POUR LA SANTÉ MENTALE !

La France insoumise dénonce fermement la nouvelle fermeture de vingt lits de l’unité de psychiatrie « Les Magnolias » à l’hôpital Chenevier et le projet de fermeture de 8 lits de psychiatrie à Mondor.

Ces décisions s’inscrivent dans un processus de privatisation qui a déjà conduit au transfert en 2019 de vingt lits de psychiatrie dans une clinique privée à Crosne. Nous avions dénoncé l’implication de l’actuel maire-adjoint de Créteil et chef du service psychiatrie, M. Pelissolo, dans cette opération de démantèlement de notre hôpital public. Cette fois-ci, c’est le manque de personnel soignants qui a conduit à la fermeture de l’unité de psychiatrie à l’hôpital Chenevier.

M. Pelissolo prétend dans un article du Parisien en date du 17 décembre 2021 que c’est une décision provisoire. Cependant, il n’apporte aucune garantie et n’indique aucune échéance pour la réouverture des lits : « C’est une décision qui a été prise à notre initiative, qui ne vient pas de notre tutelle, et que j’assume. » Il revient également sur la privatisation de 2019 en considérant que c’est une évolution positive en partenariat avec l’ARS !

A Mondor, c’est un déménagement qui conduit à passer de 18 lits à 10 lits, à supprimer la salle commune et les douches individuelles ! Inacceptable ! Là encore, le prétexte du provisoire qui risque malheureusement de durer est invoqué.

Pourtant, les besoins de prise en charge psychiatrique sont en très forte progression, notamment avec les conséquences de la pandémie. Or, la dotation budgétaire de la psychiatrie publique n’a progressé en moyenne pendant cinq ans que de 1,2 % alors que la psychiatrie a vu ses moyens augmentés de 3,2 % par an. Sur cette même période, le nombre de patients suivis est passé de un million à deux millions ! C’est bien un choix idéologique qui est assumé de privilégier le secteur privé au détriment de l’hôpital public.

Nous demandons dans l’immédiat la réouverture des 40 lits supprimés à Chenevier et l’abandon du projet de suppression des 8 lits à Mondor. Nous soutenons la demande de rendez-vous avec l’ARS de la sénatrice du Val-de-Marne, Laurence COHEN, afin de réaliser un état des lieux des besoins de santé notamment en matière de soins psychiatriques.

Par ailleurs, nous avons de nombreuses propositions dans le cadre du programme l’Avenir en Commun pour répondre à ce défi sanitaire. Elles sont portées par notre candidat, Jean-Luc Mélenchon, pour les présidentielles de 2022.

Nous souhaitons ainsi faire un grand plan pour la santé mentale qui renforcera les réseaux de Centres médico-psychologiques (CMP) en lien avec l’hôpital public. Nous souhaitons permettre le suivi psychologique ambulatoire par le conventionnement de professionnels. Il faut aussi augmenter le nombre de places en faculté de médecine dans la filière psy et ainsi rouvrir des lits de psychiatrie publics.

Retrouvez toutes nos propositions : https://melenchon2022.fr/


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/creteili/public_html/wp-includes/functions.php on line 5107