Des moyens pour l’éducation, c’est urgent !

ParFranceInsoumise94000

Des moyens pour l’éducation, c’est urgent !

Partagez

DES MOYENS POUR L’ÉDUCATION, C’EST URGENT !

Les groupes d’action de la France insoumise de Créteil apportent leur soutien aux personnels de l’Éducation nationale et aux parents mobilisés depuis des mois pour obtenir des moyens pour l’école.

Un an après le premier confinement pendant lequel les établissements scolaires ont été fermés, le nombre d’enseignants et d’accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH) est toujours insuffisant et les conditions d’apprentissage des élèves ne cessent de se dégrader.

Le 23 janvier 2021, parents et enseignants ont défilé à Créteil Soleil en chantant « on veut du fric pour l’école publique ! ». Ils dénonçaient notamment le manque de remplaçants dans les classes en primaire : il y en a seulement 160 dans le département alors que 400 sont nécessaires.

Le 19 mars, c’était au tour des enseignants des collèges et des lycées de manifester devant le rectorat de Créteil après l’annonce des dotations horaires globales (DHG) dans les établissements du département. 1000 élèves supplémentaires sont attendus dans les collèges dans le département, mais le rectorat supprime 66 équivalents temps-pleins. Et ce sont seulement trois postes qui seront ouverts pour 3000 élèves supplémentaires.

Concrètement, au collège Simone de Beauvoir de Créteil, il y aura l’année prochaine 58h d’enseignement en moins et donc deux classes fermeront, une 4e et une 3e, alors que l’ouverture d’une classe de 6e était demandée face à l’augmentation du nombre d’élèves. Des classes surchargées, c’est moins de temps et d’attention pour chaque élève et donc des conditions d’apprentissages qui se détériorent… alors que la Covid perturbe au quotidien le bon déroulement des cours depuis un an.

Les manifestations, rassemblements et journées de grève se multiplient mais le rectorat continue à gérer la pénurie de personnels. Le Gouvernement a supprimé 1800 postes dans les collèges et lycées à la rentrée 2021. Dans les écoles, il y a cette année 900 places en moins au concours de professeur des écoles, dont 100 de moins dans l’académie de Créteil qui compte pourtant le plus d’établissements en zone prioritaire avec Versailles.

En pleine pandémie et alors que nous avons plus que jamais besoin d’enseignants, les macronistes choisissent de sacrifier l’avenir de nos enfants. Il faut mettre un terme à cette politique.

Créteil, le 25 mars 2021

À propos de l’auteur

FranceInsoumise94000 administrator


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/creteili/public_html/wp-includes/functions.php on line 5107