Hôpital Henri Mondor : il y a urgence aux urgences !

ParFranceInsoumise94000

Hôpital Henri Mondor : il y a urgence aux urgences !

Partagez

Les insoumis de Créteil soutiennent les grévistes de l’hôpital Henri Mondor. Il y a urgence aux urgences, s’ils se battent c’est aussi pour nous tous !!!

Depuis le mardi 15 janvier 2019 les personnels du service des urgences de l’hôpital Henri mondor sont en grève reconductible lancée par le syndicat sud rejoint par la cgt et la cfdt. Ensemble ils revendiquent le recrutement d’infirmiers et d’aide soignants de jour comme de nuit.

Les personnels sont épuisés physiquement et moralement. Ils dénoncent les conditions de travail qui ne garantissent plus la sécurité aux patients. Doit-on attendre un drame comme celui survenu à l’hôpital Lariboisière, questionnent-ils. Dans cet hopital une patiente est morte après plusieurs heures passées sur son brancard.

Un texte:  » Aux urgences, le risque d’accident devient immense : le cri d’alarme de quatorze chefs de service » co-signé par 14 chefs de services hospitaliers réclamant un grand plan en faveur des urgences a été signé par le professeur Mehdi Khelaf, qui dirige justement les urgences de l’hôpital Mondor.

La direction accepterait d’embaucher 8 infirmiers et de 2 aides-Soignants mais cela ne suffit pas, disent les personnels. Il faut 7 postes d’aides-soignants supplémentaires  et plus de lits d’hospitalisation. Cela permettrait de réduire le temps d’attente aux gens qui ne peuvent comprendre le manque de moyens donnés au personnel. Rappelons que la France est le pays numéro un au monde pour le reversement  des bénéfices des entreprises cotées en bourse en dividendes aux actionnaires. Ils atteignent la somme record de prés de 58 milliards en 2018 (+23%)dans les 40 plus grandes sociétés . Dans le même temps 40 milliards de CICE et 200 milliards d’exonérations de cotisation et d’aides à l’emploi ont été versées aux entreprises. Coté impôts, l’ISF a été supprimé et le gouvernement n’a pas mis les moyens pour empêcher 100 milliards de fraude et d’évasion fiscale dont bénéficient les plus riches. Le président Macron a bien raison : il y a un pognon de dingue. Mais c’est pour ses amis-liardaires au détriment de la grande majorité des gens qui souffrent et subissent les conséquences de sa politique alors qu’ ils ne demandent qu’à être soignés dans des conditions dignes du 21ème siècle.

Créteil le 21/01/19

À propos de l’auteur

FranceInsoumise94000 administrator


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/creteili/public_html/wp-includes/functions.php on line 5107